Archives de Catégorie: Bilinguisme

Un petit sapin de Noël

Par défaut
Un petit sapin de Noël

Hola salut!

Avec les chansons de Noël en espagnol : « mi burrito sabanero » « corre caballito » « peces en el río » Et bien d’autres, comme cadre musical, les enfants ont préparé une déco-Noel qui nous a permis de bien intégrer le vocabulaire déjà pratiqué depuis le début des ateliers en octobre.
La création d’un Sapin Noël qui s’accroche par tout, offre la possibilité de parler de :
Les formes : círculos en forma de flor. Triángulos para crear el pino
Les couleurs et ses nuances
Compter en espagnol : ¿cuántas bolitas de Navidad tiene mi árbol? ¿Cuántas te faltan para llegar a 12?
La structure d’un arbre : racines, tronc, branches et feuilles. Comparer le sapin et les autres arbres.
Nota : tout cela est expliqué en espagnol dans notre atelier, donc vous ferez pareil !!
Et puis, il y a La liberté de choisir les couleurs des boules, la mise en place de points qui simulent les guirlandes lumineuses… Enfin, le contenu linguistique est large et facilite une belle conversation en espagnol avec votre enfant. Exemples de thèmes : où se trouvent les sapins? Se ressemblent-ils? Etc
L’objectif de cette activité est créer un moment ludique et de plaisir pour travailler la langue minoritaire à la maison.
Donc voici l’explication pour que vous puissiez faire le même chez vous :

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/5f1/55445181/files/2014/12/img_9042.jpg

Vous avez besoin de :
– perforatrice en forme de fleur grande, perforatrice cercle petit, perforatrice étoile petite.
– carton recyclé pour créer la base en forme de triangle.
– cartons de plusieurs couleurs : vert clair et foncé, pour le sapin et différents couleurs pour les boules.
– papier paillettes doré et argenté pour l’étoile
– marqueur Posca Doré, pour créer les guirlandes
– pinces à linges blanc, avec magnétique, pour créer le tronc

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/5f1/55445181/files/2014/12/img_9053.jpg

On commence avec la partie inférieure avec deux fleurs vert foncé

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/5f1/55445181/files/2014/12/img_9055.jpg
Continuer avec deux fleurs vert clair qui se placent au milieu et se superposent. On finit avec la fleur vert foncé en haut . Ici, on doit couper aux ciseaux les deux pétales extérieur pour créer la pointe du sapin.

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/5f1/55445181/files/2014/12/img_9056.jpg

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/5f1/55445181/files/2014/12/img_9044.jpg
Ensuite on perfore les boules avec les couleurs préférés, on les places comme on veut.

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/5f1/55445181/files/2014/12/img_9066.jpg
Et pour finir on colle l’étoile tout en haut et le tronc, tout en bas et au dos du carton.
Voilà c’est fait! et vous avez un sapin qui se pince et s’accroche partout

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/5f1/55445181/files/2014/12/img_9046.jpg

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/5f1/55445181/files/2014/12/img_9047.jpg
Et regardez comment ils/elles sont fier(e)s de leurs créations

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/5f1/55445181/files/2014/12/img_9057.jpg

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/5f1/55445181/files/2014/12/img_9062.jpg

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/5f1/55445181/files/2014/12/img_9058.jpg

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/5f1/55445181/files/2014/12/img_9063.jpg

Calacas para Dia de muertos

Par défaut

Hola!
Hoy esta entrada tengo el feeling de hacerlo en español! En honor a México lindo y querido:)
Si te agarraron las prisas y no sabes mucho como decorar la casa según la tradición mexicana, aquí les vengo con unas actividades facilitas para hacerlas con los peques en casa y sobretodo en español:D
Primero que todo aquí tienes una info grafía para hacer el altar:

IMG_8295.JPG
Para decorar la casa, con guirnaldas de Calaveritas, te sugiero utilizar platos de cartón blanco.
Materiales : es fácil y lo tienes en casa, tijeras, marcadores de colores, abre huecos e hilo
Paso a paso :
Dibujas la forma de la calavera

IMG_8314.JPG
Cortas el contorno

IMG_8315.JPG
Dibujas ojos nariz y boca

IMG_8316.JPG
Te diviertes coloreando y dibujando libremente la decoración de la calavera.
Una vez lista, abres un huequito en la parte superior en el medio, pasas el hilo, haces un agarrador y listo.

IMG_8312.JPG
Decoras como quieras y en donde quieras por toda la casa. Completas con papel picados y móviles de Catrinas, las cuales tus hijos podrán decorar a su gusto.

IMG_8311.JPG

IMG_8313.JPG

Desde el punto lingüístico, el objetivo de esta actividad es introducir vocabulario nuevo en español. Por ejemplo, has énfasis en cada paso : « estoy recortando los bordes » « estamos cortando el contorno » etc, y muestras la acción.
Actividad lúdica: haz que nombre las partes del rostro, ojos nariz y boca. Pregúntale en donde van? O colócalos en sitios incorrectos y pídele que los corrija.
Si decides hacer la Catrina completa, muéstrale las partes del cuerpo y los nombres de los huesos.
Hay infinitas formas de jugar con las partes del cuerpo. Hazlo de forma amena y lúdica y tu peque bilingüe se sentirá feliz practicando el español.

Si te lanzas a esta aventura este fin de semana, déjanos tu comentario y comparte tu foto en nuestra página Facebook

Gracias y hasta pronto
Mil colores

Reglas de convivencia / Vivre bien ensemble

Par défaut
Reglas de convivencia / Vivre bien ensemble

Bonjour
Un nouvel an scolaire commence et pour Atelier Trazo Libre c’est le début du troisième cycle. On est fier de voir grandir nos groupes en quantité d’enfants et en variété des âges. En total, les deux groupes des jeux sont 17 enfants entre 3 et 7ans.
Comme tous les ans précédent, au début de l’année on travail les règles de vie, mais la différence c’est qu’avant les groupes était de 5 enfants et donc l’ambiance était plus calme et facile à suivre les règles de vie ensemble.
Aujourd’hui c’est pas le cas, nous avons 10 enfants pour le premier groupe et 7 enfants pour le deuxième. Alors, pour assurer et préserver toujours la même ambiance conviviale et chaleureuse, il est nécessaire d’être consciente pour le respect de soi et des autres. C’est pour cela que au lieu de mettre les images traditionnelles de l’école, j’ai décidé de faire participer les enfants et qu’ils me dissent ce qu’ils peut faire ou pas dans un atelier de peinture spontanée en espagnol.
Ahh je me suis régalée face autant d’enthousiasme et des efforts à trouver les mots et les phrases en espagnol. Chacun a exprimé sa règle en fonction de son vécu. Par exemple S n’était pas content que M a sauté au-dessus de lui pendant qu’il peigne. Mlle. C remarque qu’il faut écouter en silence la chanson d’abord pour bien l’entendre et apprendre. Tous sont d’accord que Trazo Libre est un lieu pour peindre et dessiner librement, donc on accepte pas les critiques, etc…

Pour que cette activité soit sympa et en accord à nos activités, on a préparé sur un carton recyclé un tableau, où on a dessiné un arbre et une cabane, pour symboliser que les animaux et les humains peuvent bien vivre ensemble.
Et puis on ajoute des feuilles coupés pour les enfants et ensuite on a collé deux petits livres accordéon où on a écrit : Si puedo hacer / No puedo hacer. Pour les coller après à la fenêtre et porte de la cabane de l’arbre.
Ici, le plus importante c’est de faire comprendre le pourquoi des règles et bien apprendre le respect. Le tout en espagnol!
Voici les images:

IMG_7724.JPG

IMG_7720.JPG

IMG_7667.JPG

IMG_7719.JPG

TRADITIONS LATINO-AMERICAINES: MEXIQUE ET LA FÊTE DE MORTS

Par défaut
TRADITIONS LATINO-AMERICAINES: MEXIQUE ET LA FÊTE DE MORTS

Pour initier le premier article du blog Atelier Trazo Libre, j’ai choisi un thème qui me permet d’aborder plusieurs sujets qui sont en harmonie avec la mission de l’atelier :

  • culture de Latino-Amérique,
  • la créativité,
  • stimuler la pratique de la langue minoritaire chez les enfants.

Le thème d’aujourd’hui est : Tradition et fêtes latino-américaines et pour la date, c’est le Mexique qui est à l’honneur. Sa façon de fêter le 2 novembre est déjà un patrimoine culturel : La fête de Morts/ DIA DE MUERTOS.

Parler du DIA DE MUERTOS à mes enfants tombe pile-poil, car il me permet d’introduire un sujet d’ouverture culturelle et répondre à leurs questions fréquents au tour de la mort.

Dans cet article vous allez découvrir un peu comment j’ai vécu cette tradition, comment je l’ai utilisé pour répondre aux questions de mes enfants et les activités créatives et linguistiques qu’on peux faire avec le JOUR DES MORTS.

Mon histoire… 

Ça fait déjà sept ans que j’ai vécu un court séjour à Mexico DF.  La premier année de mon séjour quand je n’avais pas des enfants, pour moi la Fête de Morts et Halloween étaient presque la même chose. Et c’est  il y a 6 ans,  quand mon premier enfant est né là-bas, que  j’ai eu la chance de découvrir la vraie magie du DIA DE MUERTOS ( Jour des Morts).

 

Mon petit Sébastian de 2 mois et moi avons été invités par mon amie et collègue des arts, l’aquarelliste danoise-mexicaine Heidi Andersen, à faire la promenade du Jour des Morts, dans son quartier. Là, si bien j’ai aperçu un mélange des cultures américaines et mexicaines (Halloween évidement) j’ai bien senti le respect, la vénération et la joie pour rendre hommage aux membres décédés des familles de chaque maison qu’on a visité.

Les autels et les décorations étaient remplis des couleurs, de la créativité, de la bonne humeur, de la musique avec un festin abondant pour les visiteurs (vivants et morts) : du chocolat chaud, des fruits, des pains, de l’eau, des boissons de tous les types. Un régal visuel et gustatif.

Hommage au 100 ans de la mort de l'artiste José Guadalupe Posadas

Hommage au 100 ans de la mort de l’artiste José Guadalupe Posadas

Ce que j’ai appris :

Oui, la mort est quelque chose d’effrayante, nous pleurons nos morts mais aussi on se souviendra d’eux pour toujours, alors on leurs rendre hommage dans la joie, car ils vivent dans un autre mode de vie, ils vivent dans notre cœur, alors on célèbre la vie. Voilà, le Jour des Morts est une fête de vie, d’ici et d’au-delà.

Et comme une fan de notre page Facebook, Betty Salas m’a écrit :

La festivité du Dia de Muertos permettra à vos élèves de découvrir une nouvelle façon de voir la mort, nous les mexicains adorons cette fête car elle est pleine de couleurs, d’odeurs, de fleurs et surtout elle est très joviale

Comment expliquer cette tradition et la signification de la mort à nos enfants ?

Tout d’abord,  pour répondre à la question «¿ y por qué la gente se muere ? » (Pourquoi les gens meurent ?) J’ai leur dit qu’il existe plusieurs raisons : vieillesse, maladie ou accidents. Qu’on ne sait jamais quand « La Mort » viendra pour nous, mais qu’on doit profiter de la vie à plénitude : jouer, danser, chanter, apprendre, voyager, travailler, aimer, et faire les choses toujours avec plaisir.

Ensuite, j’ai les ai montré un documentaire sur Youtube pour qu’ils regardent pourquoi Mexique fête cette tradition très ancienne.(voir ici.)

On a aussi assisté au vernissage du Festival Fête des Morts à Paris et ça a été une belle occasion de vivre en personne ce qu’on a vu dans la vidéo et ce qu’on a parlé après l’avoir vue ( les indigènes, leur croyance, les symboles). Ils étaient émerveillés avec : l’autel de morts, la musique,  les têtes des morts, « Las Catrinas », des photos et de peinture.

Enfin, le moment créatif!

Bien imprégnés du thème et de l’émotion de préparer quelques symboles pour rendre hommage à leurs « abuelos y bisabuelas » (papys et grand-mamans) voici ce qu’on a fait :

  • Papel picado » (papier coupé)
  • Têtes des morts en carton et sur cailloux :

Pour faire « Papel Picado » vous avez besoin de : papier soie et ciseaux. Voici l’infographie :

Infographie papel picado

Et voici mes enfants en plein création :

Pour les têtes de morts en carton, vous avez besoin de : assiettes en carton, ciseaux et feutres de tous les couleurs :

  1. Coupez les bords de l’assiette en contournant le centre, sauf une partie du bord au quel vous laissez la forme d’un trapèze.
  2. Dessinez les yeux, trous de nez et dents de la tête de mort avec le feutre noir.
  3. S’amuser en traçant des lignes, figures, fleurs pour décorer tout la tête avec les feutres de couleurs.

Voici les photos :

Pour les têtes de morts en cailloux, rien de plus facile et ludique :

  1. Ramasser des cailloux
  2. Les peindre et décorer avec plein couleurs, cela peut être avec la peinture acrylique, du gouache ou des feutres tout support, pour moi, mes préférés sont POSCA. Vous choisissez ceux que vous préférez.
  3. Donner libre cours à votre imagination.

Voilà nos créations :

Et du côté linguistique?:

Évidement je privilège ma langue maternelle : l’espagnol et c’est un échange français-espagnol  » ¿mamá cómo se dice tête de mort en espagnol? » Pour réaffirmer le vocabulaire, on joue et chante avec cette chanson karaoké très sympa « Los Esqueletos

Conclusion:

Amérique Latine est pleine des traditions, profitons de chaque fête, de la gastronomie et de l’art de chaque pays que la composent pour ouvrir la porte de la diversité culturelle à nos enfants bilingues. Privilégions toujours le côté ludique et créatif pour augmenter en eux, l’intêret du pratiquer l’espagnol

Et pour finir le premier billet du blog d’Atelier Trazo Libre, je vous laisse avec la touche artistique de mes collègues artistes du Mexique et ses belles aquarelles inspirées de l’emblématique Catrina.

Heidi Andersen :

Patricia Gorostiza,

Qui le 22 novembre exposes ses aquarelles à l’Ecole de Médicine à Paris

patricia Gorostiza 5

Je vous remercie pour votre lecture et j’aimerais bien que vous partagez votre avis, pour enrichir cette belle aventure d’éduquer nos enfants bilingues dans une ambiance multiculturelle.

Pour le prochain billet, je vais vous partager l’expérience de Dia de Muertos avec mes élèves de l’atelier.